Présentation

Photos

Sagar Cements

Beneficial interest AvH: 19,9%
AvH Contact: John-Eric Bertrand
www.sagarcements.in

Sagar Cements est un producteur de ciment coté en bourse, basé à Hyderabad (Inde). Les usines dans les états Telangana et Andhra Pradesh, dans le sud de l’Inde, ont une capacité totale de 4 millions de tonnes de ciment par an.

Informations extraites du rapport annuel 2016

Stimulée par les réformes économiques, le faible niveau des prix des matières premières et une inflation stable, l’économie indienne a connu en 2016 l’une des plus fortes croissances au niveau mondial. Dans le secteur de la construction, néanmoins, la croissance est restée faible suite aux retards pris dans de grands projets d’infrastructure et aux défis posés par la démonétisation des billets de banque indiens, qui ont sérieusement affecté la demande en fin d’année.


Sagar Cements n’a enregistré qu’une faible augmentation du chiffre d’affaires en 2016, celui-ci passant de 7.524 millions INR en 2015 à 7.690 millions INR en 2016. La surcapacité persistante et la faiblesse de la demande sur le marché ont entraîné une baisse des prix, si bien que la forte augmentation des volumes de vente n’a pas pu se traduire par une augmentation proportionnelle du chiffre d’affaires. La hausse des volumes vendus est possible grâce à une augmentation persistante du taux d’occupation de BMM. La reprise en 2015 de BMM Cements, située dans le sud de l’Andhra Pradesh, qui possède une usine d’une capacité de 1 million de tonnes et sa propre centrale thermique de 25 MW, a entraîné une expansion de la capacité de production de Sagar à 3,75 millions de tonnes en 2015 et une optimisation significative des frais de transport de l’entreprise. L’usine de BMM se trouve à la limite sud des marchés historiques de l’usine de Sagar à Matampally. Sagar a desservi de manière croissante, au départ de BMM, les marchés de Karnataka et Tamil Nadu situés au sud, caractérisés par une dynamique d’offre et de demande plus favorable. L’usine de BMM a fourni en 2016 une importante contribution opérationnelle aux résultats du groupe.

Dans le même temps, Sagar a poursuivi sa diversification au-delà de ses marchés clés de l’Andhra Pradesh et du Telangana par la vente sur les marchés de l’est. Pour limiter les coûts logistiques de l’approvisionnement de ces marchés et optimaliser l’occupation de la capacité du four de l’usine de Matampally, Sagar Cements a acquis à Vizag une installation de broyage d’une capacité de 0,18 million de tonnes de ciment par an. Grâce à cette acquisition, Sagar pourra offrir dans les zones côtières de l’est, les états d’Andhra Pradesh et d’Odisha, du ciment de haut fourneau (PSC) ainsi que des klinkers sortant de l’usine de Matampally. L’entreprise étend actuellement la capacité de l’installation de broyage à 0,3 million de tonnes et a l’intention de l’accroître encore pour atteindre 1,5 million de tonnes par an.


Sagar Cements a augmenté son capital de 31 millions d’euros en deux phases, fin 2016 et début 2017 pour financer cette expansion et pour investir dans sa propre centrale électrique thermique de 15 MW et dans un système de récupération de chaleur de 6 MW à la cimenterie de Matampally. Ceci permettra de réduire d’autant la dépendance au réseau électrique et d’optimaliser le coût de la production d’électricité. Fin 2016, AvH a souscrit à la première émission d’actions sur une base 50/50 avec la famille Reddy, les promoteurs de Sagar Cements. La deuxième phase de l’augmentation de capital était réservée aux ‘qualified institutionals’ et a été clôturée avec succès en février 2017. En conséquence, la participation d’AvH a légèrement diminué pour s’établir à 17,6%.


Les états de l’Andhra Pradesh et du Telangana mènent actuellement de grands projets d’infrastructure comme des ports, des aéroports et des zones industrielles. Nous pensons par ailleurs que la demande de ciment sera stimulée par des dépenses publiques supplémentaires dans les infrastructures et par une reprise - attendue de longue date - de la demande dans les zones rurales. Etant donné que l’on ne prévoit pas de mise en service de nouvelles capacités dans le sud de l’Inde avant 2018, l’occupation de la capacité dans la région devrait augmenter sensiblement.

Sagar1

Open

Communiqués de presse