Présentation

Direction

Photos

Delen Investments

Beneficial interest AvH: 78,75%
AvH Contact: Jan Suykens
www.delen.be

Delen Investments SCA se concentre sur la gestion de fortune et le conseil patrimonial pour une large clientèle de particuliers. Le groupe Delen Investments est aujourd’hui une valeur sûre, tant en Belgique (Delen Private Bank) qu’aux Pays-Bas (Oyens & Van Eeghen) et au Royaume-Uni (JM Finn & Co). Le groupe gérait, fin 2016, un total de 37.770 millions d’euros.

Informations extraites du rapport annuel 2016

Aperçu financier de l’année 2016

Les actifs confiés au groupe Delen Investments atteignaient, fin 2016, un niveau record de 37.770 millions d’euros (fin 2015 : 36.885 millions d’euros).

La forte croissance chez Delen Private Bank, où les actifs confiés sont passés de 25.555 millions d’euros (2015) à 27.383 millions d’euros (2016), est le résultat d’un impact positif de l’évolution de la valeur des actifs et d’une solide croissance nette organique record provenant des clients particuliers, à la fois nouveaux et existants. L’afflux constant de capitaux, auquel tous les établissements belges contribuent, témoigne de la confiance de la clientèle à l’égard de Delen Private Bank et confirme sa position d’acteur de premier plan dans la gestion de fortune discrétionnaire en Belgique. Au premier semestre de l’année, dans des conditions de marché difficiles, l’afflux de capitaux a subi un léger recul par rapport au niveau record de 2015. Au second semestre 2016, toutefois, il s’est entièrement rétabli. La stratégie d’investissement prudente continue à démontrer sa valeur ajoutée. Delen Private Bank a réalisé en 2016, pour ses clients, de meilleurs rendements que la moyenne du secteur (avec un profil de risque similaire).

Chez le gestionnaire de fortune britannique JM Finn & Co (Delen Investments 80,1%), les actifs confiés ont également augmenté, passant de 10.758 millions d’euros (7.929 millions £) fin 2015 à 9.730 millions d’euros (8.331 millions £) fin 2016. Cette diminution s’explique par un flux sortant limité, mais surtout par l’évolution du taux de change de la livre par rapport à l’euro (-13,9%, -1.520 millions d’euros), ceci n’ayant été que partiellement compensé par l’évolution favorable de la valeur des portefeuilles clients, libellée en GBP.

Au 31 décembre 2016, les actifs sous gestion pour des particuliers et des fondations s’élevaient, chez Oyens & Van Eeghen, à 657 millions d’euros (fin 2015 : 572 millions d’euros).

Delen1

Les revenus bruts d’exploitation du groupe Delen Investments ont diminué en 2016 malgré l’acquisition d’Oyens & Van Eeghen, pour s’établir à 313,1 millions d’euros, la part de JM Finn & Co et Oyens & Van Eeghen s’élevant à 81,0 millions d’euros. Cette baisse s’explique principalement par la diminution des commissions variables dans un marché volatil, l’impact du taux de change (GBP) dans la consolidation des revenus de JM Finn & Co et les taux d’intérêt bas sur le marché. Les charges d’exploitation ont augmenté de 5,8% (8,2% hors JM Finn & Co et Oyens & Van Eeghen). L’augmentation, chez Delen Private Bank, des charges liées au développement continu dans le domaine IT, au recrutement de personnel, à la location temporaire de bureaux à Anvers et à l’organisation d’événements clients est une conséquence directe de l’activité croissante. Chez JM Finn & Co, l’augmentation des charges en monnaie locale est plus limitée et résulte d’une hausse des frais de personnel (notamment par le recrutement de nouveaux collaborateurs) et des dépenses en marketing et IT. Le cost-income ratio est resté très compétitif à 57,8% (46,3% seulement chez Delen Private Bank, 85,8% chez JM Finn & Co et 96,8% chez Oyens & Van Eeghen). Ce ratio est en léger recul par rapport à 2015 (54,9%) dans la mesure où les investissements réalisés et l’augmentation des dépenses ne se traduisent pas immédiatement par une hausse des revenus. Fin 2016, le groupe employait 657 personnes (ETP), dont 335 chez Delen Private Bank, 296 chez JM Finn & Co et 26 chez Oyens & Van Eeghen.

Le bénéfice net a diminué en 2016 pour s’établir à 87,9 millions d’euros (contre 92,4 millions d’euros en 2015). La contribution de JM Finn & Co au résultat net du groupe était de 5,6 millions d’euros (après charges d’amortissement de la clientèle et 19% d’intérêts minoritaires, ensemble 2,5 millions d’euros ; en 2015 : 5,5 millions d’euros). La contribution d’Oyens & Van Eeghen au résultat net du groupe était de 0,1 million d’euros (après charges d’amortissement de la clientèle de 0,1 million d’euros).

Les fonds propres consolidés de Delen Investments s’élevaient à 621,2 millions d’euros au 31 décembre 2016, contre 582,6 millions d’euros au 31 décembre 2015. Ceci tient déjà compte de l’option de vente qui donne la possibilité à la direction de JM Finn & Co, passé un certain délai, de vendre les actions restantes (valorisées à 25,0 millions d’euros) au groupe Delen Investments. Les fonds propres stricto sensu du groupe (compte tenu des immobilisations incorporelles de 241,0 millions d’euros, dont 50,7 millions d’euros pour la clientèle de JM Finn & Co et 7,2 millions d’euros pour la clientèle d’Oyens & Van Eeghen) s’élevaient à 377,3 millions d’euros à la fin de l’année (contre 284,9 millions d’euros fin 2015). Le groupe Delen Investments est largement capitalisé et satisfait amplement aux exigences de Bâle III en matière de fonds propres. Le ratio de capital Core Tier1, qui s’établit à 30,9%, est nettement supérieur à la moyenne du secteur et tient compte de l’engagement, pris sur le long terme, d’offrir aux actionnaires minoritaires de JM Finn & Co la possibilité de vendre leur participation. Delen Investments présente un bilan solide et transparent. Les liquidités sont toujours investies de manière prudente auprès de la Banque Nationale de Belgique, dans des titres publics de qualité (pas d’exposition aux pays PIIGS), auprès de banques de qualité à court terme ou dans des certificats de qualité à court terme d’entreprises blue-chip. La réglementation Bâle III a très peu d’impact pour Delen Investments dans la mesure où le groupe présente un capital composé exclusivement de capital Core Tier1, un portefeuille d’investissements conservateur et des ratios qui dépassent déjà largement les exigences actuelles et futures. Le rendement des fonds propres (moyens) s’élevait à 14,6%, un chiffre très satisfaisant.

Aperçu opérationnel de l’année 2016

Delen Private Bank

Delen Private Bank a appliqué en 2016 ses principes d’investissement traditionnels pour faire profiter les avoirs de ses clients - en fonction de leur profil de risque - des opportunités sur les marchés. Dans un contexte de changements politiques majeurs, de hausse des taux et de mauvaises performances des banques européennes, Delen Private Bank a enregistré des résultats très corrects et a limité constamment le niveau des risques.

En 2016, Delen Private Bank a poursuivi sa stratégie visant à optimaliser la qualité et l’efficacité de la gestion de fortune en s’efforçant constamment d’augmenter la proportion de mandats de gestion. A la fin 2016, 76% (20.728 millions d’euros) des actifs confiés étaient gérés soit directement de manière discrétionnaire, soit via des sicavs patrimoniales propres. La part des comptes de gestion dans l’ensemble des comptes atteint 90%. Cela représente aujourd’hui plus de 22.000 mandats de gestion. Delen Private Bank a investi pour ses clients dans des portefeuilles d’actions très diversifiés, en mettant l’accent sur l’Europe. Du côté des obligations, la durée est restée courte (moins d’un an) afin de se prémunir contre le risque de hausses des taux. Sur le plan des devises, la diversification étendue en dehors de la zone euro a été maintenue et même légèrement accrue au dernier trimestre. La part d’obligations dans les portefeuilles est restée principalement investie en placements à court terme dans des pays et entreprises solides, avec une contribution plus dynamique grâce à des investissements en obligations perpétuelles. Cette politique a porté ses fruits en 2016 et toutes les classes d’actifs ont contribué au résultat.

Delen Private Bank, bien qu’étant déjà un acteur de premier plan, continue à gagner des parts de marché dans le secteur des banques privées en Belgique, grâce notamment à l’accroissement important des actifs confiés par la clientèle privée. Le développement de l’ancrage local de la banque porte ses fruits. Plus de trois quarts de l’afflux net de capitaux provient d’autres agences que la siège d’Anvers et de Luxembourg. Ceci encourage Delen Private Bank à continuer d’investir dans le personnel et les infrastructures. En 2016, l’agence rénovée de Liège a ouvert ses portes. Les collaborateurs d’Anvers ont emménagé dans des locaux provisoires, si bien que les travaux d’extension et de rénovation du siège central peuvent commencer en 2017. D’autres investissements sont prévus en Flandre-Occidentale, et à Louvain et à Namur où Delen Private Bank ouvrira des nouvelles agences. A Bruxelles et à Gand, des extensions sont au programme.

La Banque J.Van Breda & C° a une fois encore apporté, via ses agences, une importante contribution au résultat de Delen Private Bank. Au 31 décembre 2016, Delen Private Bank gérait 4.737 millions d’euros pour le compte de clients apportés par le réseau de la Banque J.Van Breda & C°. Delen Private Bank se charge par ailleurs de l’administration des titres de la Banque J.Van Breda & C° (865 millions d’euros). Cette dernière représente ainsi environ 20,1% du total des actifs confiés de Delen Private Bank.

 

JM Finn & Co

Chez JM Finn & Co, les portefeuilles de clients, avec une pondération en moyenne plus élevée en actions, ont évolué très positivement. Après une période volatile à l’approche du vote sur le Brexit, le marché d’actions londonien a résolument opté pour une tendance à la hausse. L’affaiblissement de la livre britannique a aussi engendré une contribution additionnelle des actions étrangères. Grâce au talent de ses gestionnaires de fortune et à la solidité des marchés au Royaume-Uni, JM Finn & Co a été en mesure, en 2016, de réaliser de bons résultats pour ses clients.

L’acquisition de 73,49% du gestionnaire de fortune londonien JM Finn & Co en 2011 a marqué une étape importante pour le groupe Delen Investments. En 2016, Delen Investments a racheté 6,52% aux actionnaires minoritaires, portant ainsi sa participation directe à 80,1%. Fin 2016, JM Finn & Co disposait de 9.730 millions d’euros (8.331 millions £) d’actifs confiés, dont 71% en gestion discrétionnaire. La croissance des actifs confiés et de la part de gestion discrétionnaire confirme que JM Finn & Co est une entreprise saine avec un potentiel de croissance. La position de JM Finn & Co sur le marché de la gestion de fortune on-shore au Royaume-Uni, combinée au dynamisme et à l’expérience de Delen Private Bank, devrait permettre à JM Finn & Co de continuer à croître et à évoluer pour devenir à terme un acteur de premier plan sur le marché britannique de la gestion de fortune.

Sur le plan opérationnel, 2016 a été, une fois de plus, une année chargée pour JM Finn & Co avec l’harmonisation de la politique tarifaire, d’importantes initiatives pour satisfaire aux règles renforcées en matière de compliance, le renforcement de l’efficacité de l’organisation et un nouvel approfondissement de la collaboration avec Delen Private Bank. Par ailleurs, l’accent est mis sur l’intensification de l’activité commerciale, notamment par le déploiement de la nouvelle activité de planification patrimoniale et la mise en service du nouveau logiciel CRM. Le comité de direction de JM Finn & Co continue à faire en sorte que les initiatives et priorités stratégiques soient progressivement mises en oeuvre avec succès afin que la réussite de la stratégie de croissance s’accompagne d’une nécessaire amélioration du bénéfice.

 

Oyens & Van Eeghen

Delen Private Bank a acquis en 2015 toutes les parts d’Oyens & Van Eeghen, l’une des plus anciennes institutions financières indépendantes aux Pays-Bas, établie en 1797. Ce faisant, Delen Private Bank a renforcé sa présence dans le Benelux. Fin 2016, Oyens & Van Eeghen gérait 657 millions d’euros d’avoirs confiés pour des clients particuliers, dont 94% en gestion discrétionnaire. Par ailleurs, Oyens & Van Eeghen gère aussi 667 millions d’euros pour des autorités locales dans le cadre de mandats à échéance fixe. Ces dernières années, Oyens & Van Eeghen s’est orienté de plus en plus résolument, et avec succès, vers le segment de la gestion de fortune spécialisée et du conseil fiduciaire pour particuliers et clients institutionnels. Oyens & Van Eeghen propose une plateforme de choix pour étendre le modèle Delen sur le marché néerlandais de la gestion de fortune on-shore.

Oyens & Van Eeghen a commencé l’année avec une surpondération en actions et présentait dès lors, au premier trimestre, une exposition accrue aux marchés plus difficiles. La reprise a permis d’engranger de bons résultats et la partie actions a même été augmentée en fin d’année. La stratégie consistant à acheter dans des secteurs cycliques qui, après une période difficile, sont relativement sous-évalués, a aussi contribué positivement au résultat des investissements. Les durées de la partie obligataire des portefeuilles sont un peu plus longues que chez Delen Private Bank, mais restent néanmoins courtes. Alliées à une sélection efficace du risque de crédit, les durées courtes ont fourni une belle contribution pour les portefeuilles obligataires.

Sur le plan opérationnel, 2016 a été une année chargée, avec des développements importants. Différentes équipes de collaborateurs ont fait en sorte que l’expertise, en particulier dans le domaine des sicavs, et les systèmes IT développés en Belgique par Delen Private Bank puissent aussi être déployés aux Pays-Bas. Cela se traduira en 2017 par une amélioration significative du service et un gain d’efficacité aux Pays-Bas. Oyens & Van Eeghen sera ainsi en mesure de servir un public plus large au départ de ses bureaux d’Amsterdam et Den Bosch. Il est prévu également de recruter des collaborateurs commerciaux de talent pour accompagner et accélérer la croissance. Dans ce cadre, quatre collaborateurs commerciaux supplémentaires ont été engagés en 2016.

 

Perspectives pour 2017

Delen Private Bank s’en tient à sa philosophie d’investissement prudente et est convaincue que cette approche continuera à faire la différence sur le long terme. Delen Private Bank (Belgique, Luxembourg et Suisse), JM Finn & Co (Royaume-Uni) et Oyens & Van Eeghen (Pays-Bas) poursuivront leurs efforts en vue d’attirer de nouveaux capitaux, en se concentrant sur les régions où leur notoriété est en progression. Delen Private Bank aborde 2017 avec une bonne dose d’optimisme teintée de prudence. Delen Private Bank s’efforcera de profiter au mieux des nouvelles conditions de marché et de suivre de près les évolutions afin de protéger et de faire fructifier les avoirs de ses clients à long terme.

Outre la bonne exécution des initiatives stratégiques visant à renforcer le modèle JM Finn & Co et la poursuite de l’intégration d’Oyens & Van Eeghen au sein du groupe, le groupe Delen Investments continuera à évaluer les opportunités de croissance externe. Le groupe est convaincu que son modèle économique, qui se développe à un rythme constant en Belgique, pourrait également s’appliquer à d’autres marchés sur lesquels le groupe est présent.

Delen2

Open

Communiqués de presse